Temps de joie

Le mot du Président:

Nous voici déjà à mi-chemin de l’année scolaire, en ce mois de février, temps du Carême qui a déjà bien avancé ; ce Carême qui est un temps « rabat-joie » ou « temps de joie » ?

Le programme n’apparaît pas d’emblée forcément réjouissant : prière, jeûne, aumône… Et pourtant… Le but du Carême est de retrouver la joie, la « joie d’être sauvés », c’est ce que nous annonce le psaume du premier de ces 40 jours : « Rends-moi la joie d’être sauvé ; que l’esprit généreux me soutienne, Seigneur, ouvre mes lèvres, et ma bouche annoncera ta louange »).

Comme « un saint triste est un triste saint », la joie n’est pas un accessoire décoratif, elle est essentielle et elle nous est donnée !

Cela nous rappelle ainsi qu’au milieu de tout ce qui peut apparaître source de difficultés dans notre quotidien et à l’école, malgré la vague de grand froid qui nous congèle, les maladies qui nous abattent, les soucis qui nous rongent, nous trouvons la vraie joie, nous devons savoir la reconnaître et la goûter, à l’instar de nos enfants qui expérimentent quotidiennement cette joie : joie du travail bien fait, joie d’apprendre, joie de connaître, de partager, d’être avec ses amis…

Finalement, ce temps nous invite donc, au sein de l’école, à garder le cap en restant tournés vers l’essentiel : joie de voir le travail accompli ; enthousiasme et persévérance pour ce qui reste à accomplir.